Un bois révolutionnaire translucide

On ne pense pas souvent bois dans les matériaux de construction du futur. En effet, on associe souvent le bois au rustique, aux bâtisses traditionnelles comme les chalets de montagne ou à l’armature des maisons alsaciennes traditionnelles. On pense aussi aux églises norvégiennes classées patrimoine mondial de l’UNESCO. Or la start-up Woodoo vient de lancer une innovation qui va faire parler beaucoup d’elle dans les années à venir. Ainsi, il est question d’un bois révolutionnaire translucide aux propriétés impressionnantes.

Un bois translucide qui cumule les performances

Timothée Boitouzet, fondateur de Woodoo a reçu le prix EDF Pulse en 2017. C’est le PDG du groupe, Jean-Bernard Levy, qui le lui a remis en personne.

En 2016, c’était le prestigieux MIT Technology Review qui l’a consacré “jeune innovateur français de l’année”. Une distinction prestigieuse pour un jeune entrepreneur d’une vingtaine d’années à peine.

Timothée Boitouzet a fait ses études aux USA et au Japon, un pays connu pour sa tradition des constructions en bois.

Le bois augmenté translucide, une idée novatrice

Pour y parvenir, Timothée Boitouzet travaille sur la lignine, un élément qui permet de tenir les fibres du bois ensemble. En la retirant, il se rend alors compte que le bois est composé à 70 % d’air. Il y injecte des monomères, une substance organique qui va solidifier le bois et par ailleurs le rendre translucide.

Bois translucide

On peut créer ce “bois augmenté” à partir de tous les types de bois. Et puis du bois on en trouve en abondance dans la nature. Cela dit c’est davantage les bois non nobles qui intéressent l’architecte.

“De base, on ne peut rien en faire, car ils sont trop poreux et fragiles.

Timothée Boitouzet

En France, 50% de ces types de bois sont inutilisés. Le jeune inventeur souhaite tout simplement les revaloriser. Une bonne nouvelle à n’en pas douter pour toute la filière bois française pour les années à venir.

Une application qui va modifier toutes nos habitudes

Ce bois augmenté offre 3 fois plus de solidité. Son utilisation permettra de bâtir des immeubles beaucoup plus haut qui vont venir remodeler les villes.

La ville du futur utilisant le bois augmenté

Ce bois répond au besoin de la ville du futur qui sera verticale. Si, actuellement il est impossible de construire plus de douze étages en bois, il sera désormais possible d’atteindre les 30 voire 40

Timothée Boitouzet au magazine 18H39 Une idée de Castorama

Une résistance accrue face aux intempéries et contre…le feu. Voilà de quoi repenser totalement notre rapport au bois.

Ce bois augmenté est utilisable de manière tactile au point qu’on pourrait envisager des applications inimaginables jusque-là dans cette matière.

Le secteur automobile en quête de design pourrait être très intéressé par le bois augmenté de part la touche élégante que donne cette invention aux véhicules du futur.

Conclusion

Les innovations peuvent surgir là où on ne les attendait pas. Repenser complètement l’utilisation du bois dans la société c’est le défi que portent Timothée Boitouzet et sa start-up Woodoo pour les années à venir.

Laisser un commentaire