Le mouvement Low Tech Lab

La technologie et le numérique envahissent l’ensemble de l’activité économique et nos vies quotidiennes. Aucun paiement par carte bleue ni aucun déplacement par GPS n’est possible sans un satellite dans l’espace. Les différentes parties de la planète connaissent un développement inégal croissant. Tous les humains ne sont pas égaux dans l’accès aux nouvelles technologies. C’est dans ce contexte que le mouvement Low Tech Lab a émergé. Il veut proposer des solutions “low-tech” abordables.

Aujourd’hui le mouvement c’est 50 laboratoires d’idées diffusé dans plus de 27 pays dans le monde. C’est aussi le chiffre impressionnant de 400 000 visites effectuées depuis 175 pays dans le monde.

On y réalise également des conférences et des tables rondes ainsi que des vidéos tutorielles.

Le mouvement Low-Tech c’est quoi ?

Le low tech doit intégrer ces techniques selon trois grands principes :

  • utilité
  • accessibilité
  • durabilité

Les low-tech souhaitent s’intéresser tant aux aspects techniques qu’aux potentiels environnementaux et économiques.

L’esprit Low-Tech consiste à explorer pour dénicher des solutions testées en conditions réelles.

Cette idéologie voudrait lutter plus efficacement contre les maux tant environnementaux que sociaux et sociétaux du XXIème siècle.

https://lowtechlab.org/fr/le-low-tech-lab/presentation

Toutes les diffusions sont en open-source et visibles gratuitement.

Faciliter la mise en mouvement par des outils collaboratifs et communautaires

Ceci peut se faire par la mise à disposition d’outils collaboratifs comme la mise en place de programmes communautaires.

Le Low-tech Lab permettrait à chacun d’avancer dans cette voie et contribuer à son tour au mouvement.

Le Low-tech s’adresse aussi à des particuliers, à un public d’étudiants ou encore à des entrepreneurs et des associations locales.

Des applications concrètes très astucieuses

On trouve plein de solutions pour améliorer la vie quotidienne comme une machine à laver à la main, la fabrication de produits vaisselles, une cuisinière .

Un très intéressant four solaire est également à l’honneur dans cette mine d’astuces.

On notera également le biodiesel qui devrait faire parler de lui.

Chaque réalisation comporte un niveau de difficulté, une durée de fabrication et surtout un coût chiffrable.

Conclusion

La pensée low-tech permet de vivre mieux avec moins“.

C’est à dire de maintenir un niveau de vie confortable en utilisant moins si ce n’est mieux les ressources. Leur but est une diffusion de ces techniques au plus grand nombre d’habitants de la planète.

Laisser un commentaire